Quelle est la valeur
de la forêt urbaine ?

LES EXPERTS DE BC2
SE PENCHENT
SUR LA QUESTION

Urbanistes, designers urbain, architectes paysagistes, biologistes, économistes, géographes et géomaticiens de BC2 se sont unis pour aborder cet enjeu environnemental.

Restez à l'affût ! Des nouvelles thématiques au gré des saisons ! Bonne découverte !

Intuitivement associée à l’embellissement des villes, la forêt urbaine présente de nombreux défis et bénéfices pour la planification urbaine, les pratiques citadines et la plus-value foncière.

La forêt urbaine désigne tout ensemble d’arbres dans une cité, une ville ou une banlieue.1 Sa valeur est toutefois difficile à établir en raison de la multiplicité et de la complexité des services qu’elle rend aux milieux urbains. La biodiversité est un bien non marchand mais recèle malgré tout beaucoup de valeur.

Une valeur
écologique +
environnementale

4 Grands services
rendus aux citoyens

Les quatres grands services écologiques que les arbres apportent au milieu urbain, à ses infrastructures et ses activités économiques sont reconnus. La valeur des écosystèmes forestiers correspond à ce qu’une communauté n’aura pas à payer en infrastructures artificielles en s’assurant de leur maintien.2

Purification de l’air
Absorption des eaux de ruissellement
Lutte contre les îlots de chaleur
Refuges pour la biodiversité

Indice de canopée
La couverture forestière urbaine varie selon le déploiement et le nombre d'arbres plantés.

La Géomatique

Cette discipline nous donne de puissants outils pour identifier, connaître, comprendre et augmenter la diversité et la superficie de la canopée urbaine.

Les outils disponibles comme les logiciels GIS, les bases de données et les algorithmes (ex. : Treepedia) permettent de créer un inventaire évolutif et interactif adapté aux besoins. Ils offrent la possibilité d’analyser les espaces urbains et leurs forêts en combinant plusieurs couches et échelles d’information.

26 %

Part des Québécois, adeptes du plein air, qui déclaraient pratiquer la randonnée pédestre dans la région de Montréal en 20153

Une valeur
affective + sociale

La dimension affective, esthétique et sociale de la forêt urbaine révèle aussi la nécessité de réguler la conservation et la mise en valeur des ensembles forestiers urbains.

Il existe une demande croissante pour le plein air dans les forêts citadines. Face au « déficit nature », le Ministère de l’Éducation du Québec fait la promotion d’une éducation au contact des milieux naturels urbains de proximité.4

Une valeur
économique

= Actif économique

Les arbres sont un investissement pour les villes. De nombreuses recherches ont permis d'estimer la valeur économique de la réduction de la pollution urbaine, des émissions de carbone, de la consommation énergétique et des effets d’îlots de chaleur en lien avec la canopée urbaine.

Le couvert arboré a également des impacts sur la valeur des propriétés.

Une planification urbaine misant sur une grande présence d'arbres augmente la valeur des développements immobiliers en plus de favoriser l’acceptabilité sociale des projets ainsi que leur approbation par les Municipalités.

La valeur immobilière croît lorsque les propriétés sont situées à proximité d’arbres5

5-18 %

Candiac

700M$

2100 tonnes de carbone captées
Valeur estimée du « capital arbre » de la ville (15 000 arbres) dans la politique de l’arbre

Valeur de la forêt urbaine à Toronto6

700$

Valeur moyenne d’un arbre (coût moyen de son remplacement et pour en replanter un similaire)

80M$

Valeur moyenne des services écologiques rendus chaque année par la canopée urbaine

Principe-séquence d'atténuation
Conserver ⟶ Minimiser ⟶ Compenser ⟶ Diversifier

BONNE PRATIQUE
DE DIVERSIFICATION

En 2012, Atlanta s’est dotée du Downtown Tree Management Plan qui s’appuie sur un inventaire de ses grands végétaux. Le modèle de gestion considère les arbres comme une infrastructure stratégique. Aussi, lorsqu’ils font l’objet d’un entretien adapté, les arbres rendent à la communauté des bénéfices dont la valeur est supérieure à celle investie pour leur plantation et leur entretien.

Bonne pratique de diversification

Fragilité de la forêt

60 %

Des arbres de Montréal
sont composés de :

3 Espèces
uniquement
  • Érable de Norvège
  • Érable argenté
  • Frêne

La démarche de IDENTCité, par exemple, essaie justement de contrer ce problème, à Montréal et dans d’autres villes du monde, en valorisant l’importance de la diversité des aménagements pour la santé des écosystèmes urbains et les effets bénéfiques des arbres en ville, notamment sur la santé humaine.7

Boîte à idées

Pour la problématique de longévité des arbres sur dalle

DM Développement moyen
Durée de vie moyenne à élevée
DR Développement rapide
Durée de vie moyenne
DL Développement lent
Durée de vie moyenne élevée

Perforation dans la dalle pour intégration d’arbres

Perforation dans la dalle pour intégration d’arbres

1 Ressources Naturelles Canada, 2016
2 Ressources Naturelles Canada, 2016
3 ESG/UQAM, 2015
4 Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, 2017
5 Commission for Architecture and the Built Environment, 2005
6 TD Economics, URBAN FORESTS: THE VALUE OF TREES IN THE CITY OF TORONTO, juin 2014.
7 TreeDivNet, 2011